Marjolaine, ateliers de danse sacrée et cercle de parole & danse méditative en Bretagne – Rennes

Dans ce monde qui se dessèche si nous ne voulons pas mourir de soif, il nous faudra devenir source

Christiane Singer

QUI SUIS-JE ?

J’ai le goût de la vie et une âme d’aventurière.

Mon histoire m’a guidée et poussée à prendre et reprendre la route, expérimenter, connaître, me tromper aussi, me relever jusqu’à ressentir le sens. L’exploration des chemins qui se sont offerts à moi et même ceux qui ont été aux antipodes de mes élans m’a permis d’apprendre à vivre avec mes fragilités et mes forces. Je me suis souvent sentie en mouvement mais toujours reliée à un axe immuable.

Une recherche spirituelle

Enfant hypersensible, adolescente et jeune adulte, j’ai eu la sensation d’être en exil de moi-même. Je me suis engagée à l’âge de 25 ans sur un chemin spirituel initié par la pratique de l’enseignement d’Arnaud Desjardins et celui des groupes Gurdjieff. L’étude des textes sacrés et ma rencontre avec Jean Yves Leloup et Annick de Souzenelle m’ont conduit à la spiritualité orthodoxe au sein de laquelle j’ai découvert la richesse des icônes et du chant liturgique.

Ma formation. Histoire, Etudes Orientales, Philosophie

Transmettre, accompagner, animer ont jalonné mon existence professionnelle d’enseignante, de formatrice, de coordinatrice pédagogique. J’ai eu à cœur de relier les connaissances, faire des ponts entre les disciplines, entre les philosophies anciennes et contemporaines, orientales et occidentales.

La danse

La danse m’accompagne depuis l’âge de six ans. D’abord initiée à la danse classique, je me suis tournée à l’adolescence vers la danse modern’jazz et contemporaine. Une recherche universitaire en études orientales m’a permis de découvrir la danse sacrée. Dès lors, mon chemin et ma pratique ont pris une tout autre dimension. Je me suis naturellement dirigée vers l’art du mouvement sacré de G. Gurdjieff pour qui, tout est vibration, rythme, et mouvement. La rencontre avec Geneviève Khemtémourian a été un tournant dans ma vie. Je me suis formée auprès d’elle et ai appris les danses du monde, les danses méditatives, les danses créatives. Je poursuis ma formation et continue à explorer des chemins nouveaux.

Ce parcours de vie apporte sa part de singularité qui, aujourd’hui, trouve son expression dans la création et la transmission. J’ai la joie de partager mon expérience, avec simplicité, en proposant des activités qui participent au développement de l’être, qui mettent en mouvement vers soi, en lien avec les autres et avec l’univers

Écoutez la musique avec votre âme. Ne sentez-vous pas un être intérieur qui s'éveille au fond de vous, et que c'est par lui que votre tête se redresse, que vos bras se lèvent, que vous marchez lentement vers la lumière ?

Isadora Duncan

LA DANSE EST UN ART ET UNE PRATIQUE ANCESTRALE

Retrouver le sens premier de la danse.

La danse est présente dans l’histoire de l’humanité. L’existence de la danse remonte à la préhistoire comme le prouvent les dessins dans certaines grottes d’Europe, d’Afrique et d’Asie, qui représentent les premiers hommes pratiquant l’art de la danse On a retrouvé des tombes ornées de danseurs en Egypte et des gravures similaires sur des pierres en Inde datant d’il y a plus de 30 000 ans. Avant de confier ses émotions à la pierre, au son, à la parole, l’homme se sert de son propre corps pour organiser l’espace et pour rythmer le temps. Les danses expriment, l’histoire d’un peuple, sa culture, sa civilisation.

La danse est un chemin de connaissance et de transformation.

La danse est un tourbillon de forces. Chaque organe, chaque membre est UN avec une force universelle

Citation extraite des dialogues avec l’ange E26L

Accompagnée par des musiques de toute culture et traditions, la danse est une invitation à se relier à soi dans la globalité de l’être et à exprimer par le mouvement l’harmonie originelle. Elle est un rassemblement d’énergies qui nous appellent à accroitre notre attention et à être présents en tant que corps, cœur et esprit. Le mouvement nous recentre et agit au- delà de la forme. Il libère une énergie qui nous traverse, apporte des vibrations fines et nous relie au sacré.

CERCLE DE PAROLE

Renouer avec l’éthique du cercle de parole.

Le cercle de parole est une forme de communication issue de la tradition amérindienne au sein de laquelle il était d’usage de se réunir fréquemment dans le cadre de décisions à prendre au sein de la communauté. L’écoute, l’attention à la parole de chacun, la communication juste, le partage permettaient des prises de conscience et l’ouverture du coeur favorisant la cohésion de la communauté

Le cercle de parole est une mise en relation.

Partager une impression, témoigner d’une intuition, d’un ressenti, d’une émotion requiert des qualités d’écoute et d’attention à la parole donnée. Le cercle de parole amène à réfléchir sur une idée exprimée, à élargir notre conscience et à nourrir notre cheminement intérieur

CE QUE JE PROPOSE

Explorer les archétypes du féminin de l’être par la danse sacrée et le cercle de parole en s’appuyant sur la mythologie et les récits initiatiques.

Les mythes, les contes, les récits initiatiques détiennent un savoir ancestral. Ils sont inscrits dans notre inconscient individuel et collectif. Ils sont une voie qui ouvre à une connaissance de soi et à une compréhension de la responsabilité que nous portons pour traverser chaque évènement, chaque épreuve.

Le cercle de parole que je propose s’appuie sur ces textes fondateurs. Il est un partage autour des visages du féminin. Nous nous questionnerons sur la résonance du message dans notre vie. Qu’interroge-t-il en nous ? Qu’indique-t-il ? Que déplace-t-il en nous ? Que transforme- t-il en nous ? Nous nous abandonnerons à la richesse du partage vécu avec sincérité et dans le respect de l’espace propre à chacun.

En résonance avec ce partage, nous exprimerons, par la danse, le féminin qui nous habite femmes et hommes, qui demande à être réveillé, et qui invite à nous relier corps, cœur, esprit. Ainsi par la danse nous créons un espace sacré, unique, intériorisé qui rejoint l’élan universel.

Nous laisserons surgir "la mémoire lumineuse inscrite en chacun de nous" chère à Christiane Singer

DANSE MEDITATIVE

La danse méditative est une méditation en mouvement pratiquée en silence, sur des musiques choisies pour leur qualité vibratoire qui invitent à l’intériorisation et à l’incarnation du mouvement dans l’instant présent. Elle privilégie le cercle comme figure d’harmonie en perpertuel mouvement ou chaque personne a sa juste place dans l’ensemble : conscience de soi, conscience des autres, conscience de soi au milieu des autres.

Se mettre à l’écoute de son corps et le laisser danser sa propre danse unique personnelle et en même temps universelle.

Depuis toujours la danse fait partie des rituels. Elle en est l’outil, comme quand les indiens utilisent des danses chamaniques pour faire pleuvroir. Elle a un côté magique, le pouvoir d’apaiser les âmes.

Angelin preljocaj

TEMOIGNAGES

Dans un cadre bucolique, une première expérience pour se mouvoir et s’émouvoir. Un bon moment pour vivre le présent autrement.

Catherine

J’apprécie particulièrement de nous retrouver entre femmes pour danser et échanger toutes ensemble. Prendre du temps pour soi, pour se retrouver dans son intériorité, se libérer d’inhibitions, être à l’écoute de l’autre, de son histoire personnelle. Un grand merci à Marjolaine d’être à l’initiative de cette belle expérience...

Laure

Un moment hors du temps et du quotidien, un moment pour moi, pour ressentir et explorer, un moment entre femmes dans la bienveillance, l’écoute et la sororité. Quel bonheur ! Bonheur de retrouver le plaisir de danser, de m’abandonner à la musique. Merci Marjolaine pour me donner cette opportunité.

Sophie

PHILOSOPHIE POUR LES ENFANTS

Les enfants ne sont ni des vases à remplir, ni un feu à allumer. Ils sont un foyer ardent à ne pas éteindre

André Stern

Marjolaine intervient en collége afin d’aborder la philosophie avec des enfants de 11 à 15 ans.

DEROULEMENT D UNE SEANCE

La pratique de l’attention

Avant le début de la séance, les enfants sont invités à prendre un moment pour s’exercer à la méditation. Ce temps d’attention à soi, à son corps, à ses sensations permet de se sentir en contact avec son intériorité afin d’apaiser les appréhensions éventuelles et se préparer aux échanges. Un moment de calme très précieux.

L’atelier se déroule selon un processus par lequel l’enfant apprend à discuter sans se disputer, à faire l’expérience du désaccord sans se diviser, car il expérimente qu’il n’y a ni de bonne ni de mauvaise réponse mais seulement une expression unique qui circule au sein du cercle. Il apprend à réfléchir avec les autres et à élaborer une pensée collective sur un thème qui parle de nos existences humaines. L’espace de discussion le met dans une attention extrême à l’égard de son ressenti et de son expression. Il peut prendre le temps d’exprimer et d’argumenter son idée grâce à un cadre clair et des règles de parole définies. Cette organisation sécurisante lui apporte estime et confiance en soi. Socrate, dont la mère était sage-femme, a développé cette « maïeutique », art d’accoucher les esprits.

Les objectifs recherchés dans la pratique de la philosophie avec les enfants sont de libérer la parole et de permettre une communication respectueuse, de s’exercer à la pensée réflexive et à la mise en mouvement de la réflexion, d’expérimenter l’altérité par la discussion, d’apprendre à mettre à distance ses émotions, de sortir des préjugés, développer le discernement, ouvrir à la possibilité d’une connaissance de soi par l’observation.

Je m’appuie sur des supports comme la littérature de jeunesse, les contes et les mythes car ils sont fondateurs de notre histoire et posent, depuis toujours, des questions existentielles. Les autres types de support sont les œuvres d’art, le court métrage, le photolangage.

QU EST CE QUE LA PHILOSOPHIE POUR LES ENFANTS

La philosophie provient du grec Philea signifiant amour et Sofia, sagesse ou savoir. C’est donc l’amour de la sagesse.

Pour le philosophe Alexandre Jollien « la philosophie sert à nous libérer, à nous rendre plus vivant et solidaire. Elle donne une direction, nous fait changer d’orientation. Elle est une quête pour aller vers Soi ; elle permet de progresser vers la sagesse ».

C’est instaurer un espace de questionnement et pratiquer la discussion collective dans un climat d’attention, d’écoute, de respect.

L’enfant apprend à être accepté et reconnu en tant qu’être qui dit quelque chose de lui-même par rapport au monde.

C’est aussi apprendre à penser par soi-même, argumenter ses idées, développer l’esprit critique, communiquer avec l’autre, le respecter dans sa différence, être à l’écoute de ses émotions.

Je souhaite faire vivre aux enfants et aux adolescents ces valeurs éducatives et pédagogiques au sein des ateliers de philosophie.

HISTOIRE DE LA PHILOSOPHIE POUR LES ENFANTS

Épicure le disait déjà en son temps : « Il n’est jamais trop tôt pour philosopher ».

La pratique de la philosophie avec les enfants

Elle a été développée dans les années 70 par un professeur de philosophie américain Matthew Lipman et par la suite, au Canada, au Brésil, en Australie, au Japon, en France, au Royaume Uni, en Belgique, sous l’impulsion de Michel Sasseville de l’Université du Québec au Canada et de Michel Tozzi en France à l’Université de Montpellier. Déjà en 1977 en France, le groupe de recherche sur l’enseignement philosophique (GREPH) avait appelé à philosopher « hors-les murs » et à inventer une pratique philosophique avant la classe de terminale. La Convention des droits de l’enfant promulguée en 1989 a permis une avancée considérable dans cette direction. Les articles 12 à 14 constituent le fondement juridique d’un véritable « droit à la philosophie » dès le plus jeune âge.

Le développement des pratiques

Depuis une trentaine d’années, on assiste à un intérêt généralisé pour ces questions. Les pratiques à l’école primaire et dans la cité (médiathèques, mairies, théâtre …) se développent ; les colloques se multiplient ainsi que les recherches scientifiques sur ce sujet. En 2015, les orientations ministérielles préconisent l’organisation de discussions à visée philosophique dans les programmes d’Enseignement Moral et Civique (EMC). En 2016, l’UNESCO soutient la philosophie avec les enfants et approuve la Chaire mondiale de philosophie avec les enfants portée par l’Université de Nantes, sous la coordination d’Edwige Chirouter. Toute cette évolution jusqu’à la reconnaissance montre à quel point cette pratique pédagogique innovante s’inscrit dans l’histoire.

INFOS PRATIQUES

Danse sacrée & cercle de parole

Pour qui ?

Ces ateliers sont ouverts à tous, aux femmes et aux hommes qui cherchent à se connaitre à travers l’art de la danse et le partage avec d’autres à partir de questions essentielles. Tout le monde peut se mettre en mouvement et s’exprimer naturellement. Le jugement n’est pas de mise ici. Chacun trouve son chemin avec ce qu’il est dans l’instant présent

Prévoir une tenue souple dans laquelle vous vous sentez bien

Danse méditative

Pour qui ?

Ces séances sont ouvertes à tous. Hommes et femmes. Nul besoin de savoir danser pour participer. Le jugement n’est pas de mise ici. Chacun trouve son chemin avec ce qu’il est dans l’instant présent Il suffit juste d’avoir envie d’explorer de nouveaux chemins d’intériorité.

Possibilité de s’inscrire en cours d’année. 10€ pour l'adhésion à l’association Le Souffle En Mouvement. Première séance gratuite.

Prévoir une tenue souple dans laquelle vous vous sentez bien.

Agenda des évènements

Pour s'inscrire aux évènements vous pouvez contacter directement Marjolaine (contacts en bas de page)

  30/05/2024 18:30 à 19:30
évènement de l'agenda
DANSE MEDITATIVE

Pour renseignements et inscription prendre contact avec Marjolaine BONNANT 06 31 44 10 00

  06/07/2024 14:30 à 17:30
évènement de l'agenda
DANSE ET MOUVEMENTS SACRES

Pour renseignements et inscription prendre contact avec Marjolaine BONNANT au 06 31 44 10 00

Voir plus d'évènements